Mon bébé a beaucoup de gaz, comment l’aider ?

Gaz bébé
Body

Durant les premiers mois de vie, de nombreux bébés souffrent de gaz liés souvent aux coliques du nourrisson. Heureusement, plusieurs gestes simples permettent de soulager un bébé qui souffre.

 

Les gaz, une conséquence des coliques du nourrisson

Les coliques de nourrisson sont un passage quasi-obligé pour les bébés de moins de 5 mois. Contrairement à son appellation, ce phénomène ne signifie pas nécessairement que l’enfant souffre de diarrhées. En réalité, les déséquilibres et douleurs sont provoqués par un appareil digestif encore immature. Pour le nourrisson, mais pour les parents aussi, c’est souvent un mauvais moment à passer.

 

Les gaz sont l’une des conséquences de ces fameuses coliques. Ils sont plus ou moins nombreux en fonction des bébés. Difficultés à digérer le lactose, à gérer ses émotions, ou simplement soulagement d’une douleur intestinale passagère… Les gaz apparaissent pour de multiples raisons et leur présence est la plupart du temps normale.

 

Quels gestes pour soulager un bébé qui souffre de gaz ?

Le ventre est la partie du corps la plus sollicitée lorsqu’un nourrisson souffre de gaz et à plus forte raison de coliques. De plus, beaucoup d’émotions ressenties ont des répercussions sur cette zone et ce, quel que soit l’âge.

 

C’est donc cette partie-là qu’il faut soulager et apaiser. Positionner son enfant sur le ventre, de préférence avec les jambes repliées, est un bon moyen de l’apaiser, à condition de ne pas le laisser sans surveillance. Pour rappel, il est recommandé de coucher un bébé sur le dos, tant qu’il n’est pas capable de se retourner seul.

 

Il est également intéressant de tenir votre nourrisson couché sur le ventre le long de votre avant-bras, l’autre main posée sur son dos ; ou de l’installer de cette manière sur vos cuisses, tout en lui massant le dos. D’une manière générale, le portage (peau à peau, en écharpe, dans un porte-bébé physiologique…) permet de rassurer et de réconforter le tout-petit, et donc de le soulager.

 

Si ces premiers gestes ne parviennent pas à le calmer, d’autres mouvements simples et approuvés par les professionnels de santé peuvent être effectués. Le plus accessible d’entre eux consiste à masser doucement le ventre du bébé, allongé sur le dos, dans le sens des aiguilles d’une montre !

 

Bébé souffrant de gaz : quid de l’alimentation ?

Les rots sont une étape incontournable après chaque repas ! En tétant le sein comme le biberon, le bébé ingère en effet de l’air, qu’il lui faut évacuer pour ne pas subir des dérangements gastriques ou intestinaux supplémentaires. Si les rots tardent à venir, prenez le temps nécessaire pour qu’ils se produisent…

 

Dans tous les cas, mieux vaut nourrir le tout-petit dans le calme, y compris au moment de faire son rot. Le stress et l’agitation ne sont pas des alliés d’un ventre apaisé.

 

Quant à l’alimentation en tant que telle, il est vrai que certains nourrissons supportent mal le lactose. Parfois, un changement de lait peut être nécessaire. Mais le problème peut aussi provenir d’une tétine pas adaptée, qui laisse passer trop d’air. En cas d’allaitement, les gaz peuvent enfin être provoqués par certaines habitudes alimentaires de la mère : aliments fermentés, légumes secs, choux…

 

En tout cas, n’excluez jamais un aliment du régime alimentaire de votre bébé sans avoir préalablement consulté un pédiatre ou votre médecin traitant.

 

On résume… Les gaz font partie des désagréments qui accompagnent généralement les coliques du nourrisson, une première épreuve malheureusement presque incontournable pour lui. Si ces troubles rentrent généralement dans l’ordre de façon naturelle, certaines solutions permettent de soulager plus rapidement le tout-petit si les souffrances s’avéraient trop intenses.

Identifiez-vous

Et ainsi, profitez de la totalité de l’expérience Ramsay Services

Ou