Le mal de dos

Le mal au dos recoupe des pathologies diverses, qui peuvent nécessiter des traitements conservateurs, médicamenteux voire chirurgicaux.
Le mal au dos
Body

Comprendre les douleurs dorsales et comment les traiter ?

Le mal de dos concerne les affections de la colonne vertébrale au niveau cervical, thoracique et lombaire. Ce « mal du siècle » revêt des symptômes variés. Des douleurs bénignes aux pathologies chroniques, quelles sont les causes et les solutions pour en venir à bout ?

 

Qu’est-ce que le mal de dos et quels en sont ses signes ?

 

Les lombalgies, mal de dos le plus fréquent, feraient souffrir 8 personnes sur 10 au moins une fois au cours de sa vie. Les dorsalgies et les cervicalgies sont également répandues.

 

Les douleurs de dos peuvent être fulgurantes ou lancinantes, localisées ou diffuses, constantes ou fluctuantes et s’étendre de quelques jours à plusieurs mois.

 

D’origine mécanique ou inflammatoire elles peuvent s’accompagner de souffrances nerveuses.

 

Mal de dos : quelles sont les causes ?

Les lombalgies peuvent être liées à l’usure ou la position, à un traumatisme comme à une pathologie inflammatoire. Tour d’horizon.

 

Le mal de dos lié à des problèmes dits mécaniques

 

Votre mal de dos est mécanique si vos douleurs sont soudaines, intenses et vous « lancent » régulièrement. La lombalgie aiguë (ou lumbago) est localisée en bas du dos. La cervicalgie se situe quant à elle en haut du dos et peut s’accompagner de maux de tête ou de vertiges. La douleur de la sciatique descend le long de la cuisse jusqu’au pied. C’est la compression des racines du nerf sciatique ou une hernie discale qui la provoque. 

 

Les causes du mal de dos mécanique sont liées à : 

 

  • Un effort trop important, un faux mouvement, un traumatisme

  • Des défauts de posture liés à une musculature dorsale et abdominale trop faibles 

  • Des malformations de la colonne vertébrale

  • Des tensions musculaires dues au stress

  • L’affaissement d’un disque vertébral

  • La pression d’un disque vertébral sur la moelle épinière ou sur les racines des nerfs 

  • Des modifications des articulations vertébrales liées à l’âge (arthrose)

  • Le tassement de vertèbres lié à l’ostéoporose

  • Le poids du ventre au cours de la grossesse, qui exerce une pression sur le dos tandis que les hormones provoquent un relâchement des ligaments de la colonne vertébrale.

 

Le mal de dos lié à un traumatisme, un choc

 

Les douleurs du dos d’origine traumatique résultent d’élongations, de lésions de la musculature dorsale, de fractures de  vertèbre(s) ou d’un tassement après un choc.

 

Le mal de dos lié à des problèmes inflammatoires ou infectieux

 

Vous souffrez d’un mal de dos inflammatoire ou infectieux si vos douleurs apparaissent progressivement et restent diffuses. Elles ne s’estompent pas au repos, voire vous réveillent la nuit.

 

Le mal de dos inflammatoire peut être dû à des affections inflammatoires des articulations vertébrales. C’est le cas de la spondylarthrite, maladie inflammatoire chronique qui touche les articulations des vertèbres, de la colonne vertébrale et du bassin. C’est une maladie auto-immune : le système immunitaire attaque par erreur les tissus sains.

 

L’arthrite inflammatoire entraîne des douleurs, de la raideur, une diminution de la mobilité et peut affecter l’ensemble du corps. Les formes les plus courantes sont la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante et l’arthrite psoriasique.

 

Le zona intercostal est une maladie infectieuse virale due à la réactivation du virus de la varicelle qui survient longtemps après la guérison de la varicelle. Le virus reste « endormi » à la racine des nerfs au niveau de ganglions nerveux. Lors d’une baisse des défenses immunitaires (maladie, stress), il se réactive au niveau du thorax ou de la région dorso-lombaire.

 

Le mal de dos provoqué par d’autres maladies organiques

 

Vos organes internes peuvent provoquer des douleurs dans la région dorsale. 

C’est le cas des coliques hépatiques qui viennent du foie, des coliques néphrétiques en provenance d’un rein. C’est aussi le cas de l’irradiation d’une douleur cardiaque ou d’une douleur en provenance des poumons.

 

Le mal de dos fonctionnel

 

Le mal de dos fonctionnel associe souffrance musculaire et facteur psychologique. On le retrouve notamment lors des règles ou dans le cadre de maladies psychiques ou psychosomatiques. 

 

Quelles sont les pathologies du dos les plus courantes ?

 

Les hernies discales provoquent des douleurs dans le bas du dos (lumbago), dans une jambe (sciatique), dans une épaule et un bras ( hernie discale cervicale).

 

Hernie discale : des causes multiples 

 

Les hernies discales sont dues à la compression d’un nerf par un disque intervertébral. L’usure du disque intervertébral peut être le fait d’efforts répétés (port de charges, conduite, sport) d’une mauvaise posture, d’une situation assise quasi-permanente (sédentarité). Le dessèchement du disque intervertébral en raison du vieillissement ou d’une hydratation insuffisante peut altérer le disque. Enfin, un traumatisme peut avoir endommagé le disque et le soumettre à une pression intense.

 

Lorsque les fibres nerveuses « motrices » sont compressées, cela peut entraîner des paralysies durables. Dans ce cas, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire.

 

Sciatalgie et cruralgie

 

Les douleurs sciatiques peuvent être liées à une hernie discale, à de l’arthrose, des métastases osseuses ou à un rétrécissement du canal qui se trouve dans la colonne vertébrale. 

 

Elles résultent de la compression :

 

  • Du nerf sciatique et irradie dans la fesse, le long de l’arrière de la cuisse et jusqu’au bas de la jambe (douleur sciatique).

 

  • Du nerf crural ou fémoral, et votre douleur se situe dans la face avant de la cuisse (douleur de la cruralgie).

 

Le spondylolisthésis

 

C’est un glissement de vertèbre localisé au niveau cervical et/ou lombaire. Ce mal de dos peut être lié à :

  • Une fracture d’une partie centrale de la vertèbre 

  • L’usure des disques, des articulations et des ligaments 

  • Une scoliose accompagnée de dégénérescence articulaire et ligamentaire

 

Le rétrécissement du canal lombaire

 

Appelé sténose, le rétrécissement du canal lombaire entraîne une compression de vos racines nerveuses. Il est souvent dû à l’arthrose et provoque des douleurs dorsales, une perte de sensibilité dans les pieds, la perte de contrôle des intestins ou de la vessie. Il est souvent dû à l’arthrose. 

 

L’hypercyphose 

 

L’hypercyphose est une difformité de la colonne vertébrale. La courbure dorsale est accentuée au point de provoquer un dos arrondi et une flexion du thorax vers l’avant. Ce mal de dos peut se développer pendant la croissance et s’aggraver à l’âge adulte.

L’hypercyphose posturale résulte d’une mauvaise posture. L’hypercyphose de Scheuermann est une déformation localisée au niveau thoracique. L’hypercyphose par tassement vertébral est due à une insuffisance de la matrice osseuse et affecte les personnes âgées.

 

La scoliose chez l’adulte

 

La scoliose est une déformation au bas de la colonne vertébrale (scoliose lombaire), en haut de la colonne (scoliose thoracique).  Elle peut être le résultat de l’évolution d’une scoliose de l’adolescence et peut devenir douloureuse avec l’âge.  La scoliose peut aussi être dégénérative sous l’effet du vieillissement. 

 

Quels sont les traitements du mal de dos ?

 

Votre médecin traitant ou le rhumatologue vous prescrira des médicaments antalgiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des infiltrations (injections locales de corticoïdes) et/ou un relaxant musculaire.

 

Les traitements conservateurs (kinésithérapie, ostéopathie, acupuncture, mésothérapie, rééducation) complètent l’arsenal thérapeutique. 

Enfin, dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

 

Mal de dos : quand faut-il s’inquiéter ? 

 

Nous vous recommandons de consulter rapidement un rhumatologue si votre mal de dos est accompagné des troubles suivants :

  • Perte de sensibilité ou anesthésie complète dans le bas du corps et/ou des jambes

  • Douleurs sciatiques dans les deux jambes en même temps, ou qui alternent entre les deux

  • Traumatisme important, comme une chute ou un choc direct sur votre dos

  • Diabète, polyarthrite rhumatoïde ou ostéoporose

 

Mal de dos : qui consulter ?

 

Le rhumatologue est le médecin spécialiste des troubles osseux et articulaires. Il prend en charge toutes les pathologies du système locomoteur, les maladies inflammatoires articulaires, l’arthrose, les maladies des tissus proches des articulations.

 

Au cours d’un examen clinique votre rhumatologue va identifier la nature et la localisation de vos symptômes. Il pourra réaliser des examens complémentaires d’imagerie (radiographie, scanner, IRM), ou encore une myélographie si vous ne pouvez pas passer de scanner, un électromyogramme et parfois, couplée au scanner, de la scintigraphie.

 

Un médecin du sport est également tout indiqué en cas de mal de dos chronique. Et pour cause, un des piliers du traitement en médecine du sport est la lutte contre la sédentarisation grâce au reconditionnement musculaire lombaire et de la sangle abdominale.

 

De son côté, le chirurgien orthopédiste prendra en charge l’éventuelle intervention chirurgicale.

Identifiez-vous

Et ainsi, profitez de la totalité de l’expérience Ramsay Services

Ou