La chirurgie vitréo-rétinienne expliquée

Tout savoir sur la chirurgie vitréo-rétinienne, indiquée pour traiter de nombreuses pathologies de la rétine et du corps vitré.
Chirurgie vitréo-rétinienne
Body

La chirurgie vitréo-rétinienne expliquée de A à Z

 

Indiquée pour traiter de nombreuses pathologies de la rétine et du corps vitré, la chirurgie vitréo-rétinienne a connu de nombreuses avancées ces dernières années. Elle se pratique au bloc opératoire sous anesthésie locale ou générale. Explications.

 

Qu’est-ce que la chirurgie vitréo-rétinienne ?

 

La chirurgie vitréo-rétinienne traite l’ensemble des pathologies de la rétine et du corps vitré (ou gel vitréen). La rétine est un tissu nerveux de quelques centaines de microns d’épaisseur qui transmet le signal visuel au cerveau. Le corps vitré est quant à lui un gel visqueux composé principalement d’eau, d’acide hyaluronique, de collagène et de cellules. Il est situé à l’intérieur du globe oculaire, entre le cristallin et la rétine qu’il soutient. Il absorbe une grande partie du rayonnement ultraviolet et ainsi protège la rétine contre les expositions trop violentes. Les principales pathologies rétiniennes nécessitent une prise en charge chirurgicale

 

Quelles sont les indications d’une chirurgie vitréo-rétinienne ?

 

La chirurgie vitréo-rétinienne prend en charge un large éventail de pathologies liées au vieillissement telles que la membrane épirétinienne, une très fine pellicule de tissu anormal qui pousse à la surface de la rétine dans la zone centrale. Cette pathologie provoque une baisse progressive de la vision et une sensation de vision déformée ou ondulée. La chirurgie de membrane épirétinienne est indiquée lorsque la vision est très abaissée ou que la sensation de vision déformée ou ondulée est importante.

 

La chirurgie vitréo-rétinienne traite également les cas d’urgences comme le décollement de la rétine. Ici, une partie de la surface de la rétine n’adhère plus à son support, l’épithélium pigmentaire, et une poche de liquide se forme alors sous la rétine. Le décollement de la rétine est un cas d’urgence chirurgicale qui peut entraîner la perte de la vision s’il n’est pas traité rapidement.

 

La chirurgie vitréo-rétinienne traite également l’hémorragie du corps vitré, la rétinopathie diabétique ou les complications de la chirurgie de la cataracte. Les chirurgies de la cataracte sont des interventions standardisées, mais en cas de problème le rétinologue intervient pour reprendre et terminer la chirurgie.

 

Chirurgie vitréo-rétinienne : comment se passe l’opération ?

 

Les particularités de chaque pathologie nécessitent une chirurgie adaptée dont le déroulement sera décrit par votre chirurgien-rétinologue. Comme toute chirurgie, elle se déroule au bloc opératoire. Vous serez allongé sur le dos, votre tête maintenue sur un support afin d’éviter les mouvements involontaires au cours de l’intervention. 

 

Vous bénéficierez alors d’une anesthésie péri-oculaire (un anesthésiant sera injecté dans le pourtour de votre œil) et/ou d’une anesthésie générale. La technique d’anesthésie est parfois simplifiée et vous ne recevrez qu’une anesthésie locale.

 

La chirurgie vitréo-rétinienne a connu de nombreuses avancées ces dernières années. Les instruments utilisés sont de plus en plus fins, les systèmes de visualisation de la rétine se sont améliorés. Les actes de chirurgie vitréo-rétinienne sont réalisés plus rapidement, avec un meilleur confort pour les personnes opérées.

 

Quelles suites à une chirurgie vitréo-rétinienne ?

 

Vous quitterez le bloc opératoire avec un pansement sur l’œil opéré. Vous pourrez le retirer dès le lendemain matin et n’aurez plus à en remettre par la suite. Bien entendu vous suivrez les recommandations du chirurgien. Votre cas peut nécessiter le port de pansement oculaire. Votre chirurgien pourra vous prescrire du collyre post-opératoire à instiller tous les jours.

 

Sachez que vous devrez également vous reposer les jours suivants l’intervention et éviter un certain nombre d’activités telles que le bricolage, le jardinage, la natation, les activités sportives à risque de traumatisme oculaire, de même que le port de charges lourdes.

 

Il est possible que vous ressentiez quelques troubles, comme une vision troublée, une sensation de grain de sable sous la paupière, des larmoiements ou l'œil rouge, mais c’est normal et sans gravité. 

 

Quelles complications éventuelles après une chirurgie vitréo-rétinienne ?

 

Après une chirurgie vitréo-rétinienne, vous devrez consulter votre chirurgien en urgence, surtout  si vous ressentez les signes suivants : 

 

  • Une baisse rapide de votre vision 

  • Des éclairs lumineux 

  • La sensation d’un voile sur l’œil ou de mouches volantes devant l’œil

  • Des douleurs oculaires importantes

 

Une surveillance régulière est évidemment nécessaire après une chirurgie vitréo-rétinienne. Les principaux risques risques liés à la chirurgie vitréo-rétinienne sont :

  • La cataracte, d’apparition rapide ou de survenue plus tardive 

  • Une infection oculaire

  • Des déchirures rétiniennes ou un décollement de rétine

  • Une inflammation post-opératoire 

  • Une hyperpression oculaire post-opératoire

 

Mais rassurez-vous, cela reste rare !

Identifiez-vous

Et ainsi, profitez de la totalité de l’expérience Ramsay Services

Ou