Le glaucome : symptômes, causes, traitements

Provoqué par des lésions du nerf optique, le glaucome détériore la vision centrale en l’absence de traitement. Découvrez comment le prévenir.
Le glaucome : symptômes, causes, traitements
Body

Le glaucome : mieux le comprendre et le soigner

Le glaucome est une maladie de l'œil provoquant une diminution de la vision. Généralement dû à une élévation de la pression interne de l'œil, il se caractérise par une détérioration du nerf optique. Comment prendre en charge le glaucome ? Quelles sont les causes possibles de la maladie ? Explications.

 

Le glaucome, qu’est-ce que c’est ?

Le glaucome est une maladie qui touche près de 10 % de la population âgée de plus de 70 ans. En France, c’est environ 800 000 personnes traitées pour cette maladie et on estime à plus de 400 000 les personnes qui seraient atteintes de glaucome sans le savoir.

Le glaucome est une maladie ophtalmologique (qui concerne les yeux) et se caractérise par des lésions du nerf optique. Ce nerf se situe à l’arrière de l’œil et part de la rétine. Grâce à lui, les images arrivent jusqu’au cerveau. Lorsqu’une personne est atteinte de glaucome, les terminaisons nerveuses du nerf optique sont affectées au niveau de la rétine. Petit à petit, le nerf optique perd ses fibres et le champ de vision se réduit progressivement. La vision centrale est conservée mais la vision latérale disparaît au fur et à mesure que le nerf est atteint.

Dans le cas où les lésions du nerf optique progressent, en l’absence de traitement, la vision centrale peut disparaître et mener à la cécité.

 

Les symptômes du glaucome

Le glaucome est une maladie silencieuse. Pendant de nombreuses années, aucun symptôme ni gêne ni baisse de l’acuité visuelle ne peut être décelé. Cependant, dans des formes plus avancées, certains symptômes apparaissent :

  • Des douleurs oculaires

  • La sensation de flou ou brouillard visuel de temps en temps

  • Une baisse de la vision sur les côtés avec une impression d’effet tunnel

  • Une perte de la vue centrale au stade très avancé du glaucome

 

Glaucome : quelles sont les causes connues ?

Le glaucome est généralement lié à l’augmentation de la pression de l’intérieur de l’œil, un phénomène appelé hypertension intraoculaire. Cette pression est due à une mauvaise évacuation d’un liquide de l’œil que l’on appelle l’humeur aqueuse, normalement évacué au travers du trabéculum, un filtre situé à l’angle entre l’iris et la cornée.

Lorsque l'évacuation de ce liquide est ralentie, la pression à l’intérieur du globe oculaire augmente et provoque l’altération des fibres du nerf optique.

L’évolution d’une cataracte peut également entraîner la survenue d'un glaucome aigu si le cristallin devient trop volumineux et empêche la sortie de l'humeur aqueuse. Plus rarement, le glaucome peut également se développer lorsque la pression oculaire est normale.

 

Les différents types de glaucomes

Il existe différents types de glaucomes, plus ou moins fréquents :

 

Le glaucome chronique à angle ouvert

Il s’agit de la forme de glaucome la plus fréquente avec plus de 90 % des cas. Ce glaucome est provoqué par la fermeture progressive du trabéculum. Au départ, la baisse de la vision est très lente, indolore, et il n’existe pas de gêne perceptible. De ce fait, le glaucome est souvent diagnostiqué assez tardivement puisque l’évolution est lente. Les causes du glaucome chronique à angle ouvert ne sont pas toujours connues mais souvent multifactorielles, telles que l’âge, la myopie, l’hérédité, l’association de maladies chroniques telles que l’hypertension artérielle ou le diabète par exemple.

 

Les glaucomes secondaires

Les glaucomes secondaires apparaissent à la suite d’une autre maladie de l’œil, d’une intervention chirurgicale ou d’un traumatisme de l’œil ayant entraîné une atteinte du nerf optique. 

 

Le glaucome aigu à angle fermé

Le glaucome aigu à angle fermé est dû à une malformation entraînant la fermeture de l’angle irido-cornéen et provoquant ainsi l’accumulation de l'humeur aqueuse derrière l’iris. Cette accumulation provoque à son tour une augmentation importante de la pression à l’intérieur de l’œil. Les symptômes du glaucome aigu à angle fermé sont les suivants :

  • Des douleurs violentes et soudaines

  • Une sensation d’œil qui va exploser

  • Une baisse rapide de la vision

 

Le glaucome congénital

Le glaucome congénital est une maladie rare touchant les nourrissons soit dès la naissance soit au cours de la première année de vie et entraînant une tension élevée dans un œil ou dans les deux. Il s’agit d’une urgence médicale et le traitement est chirurgical.

 

Quels examens pour diagnostiquer un glaucome ?

Pour confirmer le diagnostic d’un glaucome, l’ophtalmologue peut être amené à prescrire les examens suivants :

  • La mesure de la pression intraoculaire grâce à un tonomètre

  • Un fond d’œil afin d’observer le nerf optique

  • Un examen gonioscopique pour observer l’angle d’écoulement de l’humeur aqueuse

  • Une évaluation du champ visuel pour évaluer la perte du champ visuel

  • Des examens radiologiques peuvent parfois être prescrits comme une IRM

 

La prévention et les traitements de la maladie

Le glaucome est une maladie non réversible, cela signifie qu’on ne peut pas en guérir. En revanche, il est possible de maîtriser son évolution et d’éviter les complications et notamment la cécité.

Certains signes sont à repérer et peuvent alerter sur le risque de glaucome, dont :

  • L’obligation de se rapprocher pour lire ou regarder la télévision

  • Une limitation des activités liée à une gêne

  • Une baisse de la vision et notamment sur les côtés au début

  • Une irritabilité ou de lisolement

  • Des antécédents familiaux

Une fois le glaucome diagnostiqué, un suivi ophtalmologique doit être mis en place.

Il existe à ce jour trois catégories de traitements du glaucome :

  • Les médicaments sous forme de collyres qui agissent en fonction du problème identifié soit sur la production d’humeur aqueuse, soit sur sa filtration.

  • Le laser afin d’agir sur la structure de l’œil, notamment sur le trabéculum pour le glaucome à angle ouvert. Le traitement est généralement simple et indolore.

  • La chirurgie en dernière intention si les médicaments ou le laser ne sont pas suffisamment efficaces sur l’évolution de la maladie ou en cas d’urgence comme pour le glaucome congénital.

Identifiez-vous

Et ainsi, profitez de la totalité de l’expérience Ramsay Services

Ou