Quel shampoing choisir ?

Image
shampoing choisir.jpg
Body

Avec le gel douche, le shampoing est le produit phare de toutes les salles de bain. Mais pour choisir celui qui vous convient, il faut d’abord bien connaître la nature de vos cheveux et leur condition. Une fois que vous aurez déterminé le type de shampoing adapté à votre chevelure, vous pourrez tester les formats liquides, secs, en poudre… Et là, c’est autant une question de composition que de goût.

 

Bien reconnaître votre type de cheveu

 

Lisses ou bouclés ? Secs ou gras ? Pour bien déterminer votre nature de cheveux, prenez quelques minutes pour les observer. 

 

Vous avez des cheveux dits « normaux » : quel shampoing choisir ?

Vous gardez l’ensemble de vos cheveux à chaque coup de brosse. Votre cuir chevelu est sain et la production de sébum censée protéger la peau, bien régulée. Dans ce cas, il suffit de maintenir le cap en optant pour un shampoing doux qui lavera vos cheveux sans agression. Il sera adapté à cette situation qui ne demande qu’à perdurer.

 

Oui, les cheveux fins ont besoin d’un shampoing particulier 

Si vos cheveux sont fins, ils peuvent manquer de force. L'application trop régulière ou en grande quantité d'un shampoing inadapté peut alors conduire à un alourdissement de la fibre capillaire et à une impression de « cheveu plat ». Dans ce cas-là, un bon shampoing « booster de volume » va redonner vigueur et vitalité à votre chevelure.

 

Comment choisir un shampoing pour cheveux bouclés ou crépus ? 

Les cheveux bouclés ou crépus nécessitent des soins différents. L’huile d’argan est ainsi parfaitement adaptée pour sublimer les boucles. Cherchez cet ingrédient dans la composition de votre shampoing quand vous souhaitez apporter santé et brillance à votre chevelure, ainsi que le rhassoul (une argile minérale naturelle) et la plante de calendula.

 

Cheveux secs : de quoi ont-ils réellement besoin ?

S’ils sont cassants, ternes, sans vigueur… vos cheveux sont sûrement secs. Il faut donc les hydrater avec un shampoing riche en nutriments qui vont les nourrir en profondeur. Dans ce cas, l’huile de coco, d'olive, d’avocat et le beurre de karité deviendront vos alliés. Un soin complémentaire de type masque, une fois par semaine, est vivement recommandé.

 

Cheveux gras : quel shampoing ?

A l’inverse, quand vos cheveux ont tendance à être gras, il est nécessaire de trouver un shampoing qui va réguler le sébum : ce film lipidique sécrété par les glandes de la peau est en effet souvent à l’origine du surplus. Pour cela, il faut éviter les compositions riches en sulfate et en silicone, et plutôt opter pour un shampoing à base de tensioactifs doux comme le coco glucoside (créé à partir de noix de coco et de sucre). Ils attaquent moins le cuir chevelu.

 

Bien choisir son shampoing en fonction de ses spécificités capillaires

 

Une fois déterminée la nature de vos cheveux, il faut ensuite prendre en compte les cas spécifiques qui peuvent subvenir, et demander des soins particuliers.

 

Vous avez les cheveux colorés

Vous masquez vos cheveux blancs ou simplement changez de look régulièrement ? Sachez que les colorations contiennent parfois de l'ammoniaque, qui peut affaiblir la fibre capillaire à long terme. Il est alors important de choisir une routine adaptée, en vous procurant un shampoing spécial pour cheveux colorés complété par un soin de la même gamme.

 

Vous avez les cheveux sensibilisés

Au-delà des colorations, la pollution, le stress, le tabac… sont des facteurs qui peuvent aussi affecter votre santé capillaire. Les fourches au niveau des pointes sont caractéristiques des cheveux sensibilisés, de même que le manque d’éclat. Les soins à base de kératine vont alors protéger votre fibre capillaire et lui permettre de se régénérer.

 

Vous avez des pellicules

Les pellicules peuvent avoir des origines multiples. Dans les cas bénins, elles sont les signes d’une desquamation excessive du cuir chevelu due aux suspects usuels (pollution, stress, tabac). Un shampoing antipelliculaire contenant un antifongique, des exfoliants et des agents apaisants enrayera le phénomène. Quand les pellicules persistent ou sont jaunes, grasses et accompagnées de rougeurs, il est préférable de consulter un médecin.

 

Vous commencez à perdre vos cheveux

De tous les problèmes capillaires, la chute des cheveux est certainement celui qui suscite le plus d’inquiétudes. Si cette perte peut être causée par des facteurs génétiques (alopécie androgénétique), elle peut être parfois tout simplement conjoncturelle : fatigue, carence alimentaire, stress, voire changement de saison. Dans ces cas-là, un shampoing anti-chute sera tout à fait adapté. Les produits à base d’ortie sont par exemple très à propos, ce végétal pouvant stimuler les capillaires sanguins et favoriser la circulation des nutriments.

 

Sec, solide, liquide… quel est le meilleur format de shampoing ?

 

Maintenant que vous avez déterminé votre nature de cheveux et le soin particulier qui lui est nécessaire, il vous reste à savoir quel type de shampoing choisir : liquide, solide, bio, sec ou en poudre ? 

 

Tout ce qu’il faut savoir sur les shampoings liquides

Les shampoings liquides « classiques » sont principalement composés d'eau et de tensioactifs. Évidemment, ce sont ces derniers qui sont essentiels pour la propreté de votre chevelure. Il est intéressant de vérifier s’ils sont à dominante chimique ou naturelle, cela pouvant avoir un impact sur la qualité et les bienfaits du produit.

 

Shampoings solides, une bonne alternative

Les shampoings solides constituent une alternative intéressante. Ils sont par essence plus concentrés que les shampoings liquides, et aussi plus riches en produits naturels. Bon pour la santé capillaire, le shampoing solide l'est aussi pour la planète : pas de contenant plastique, plus d’ingrédients naturels. Il est aussi plus facile à transporter.

 

Les shampoings « bio » le sont-ils tous ?

En plus des versions liquides et solides, vous pouvez également opter pour un shampoing bio. Si l’appellation est un gage de meilleure qualité, veillez à bien regarder leur composition : les shampoings bio affichent leur pourcentage en produits naturels sur l’étiquette principale, généralement compris entre 95% et 100%. N'hésitez pas à consulter la liste des ingrédients, à la comparer à celle de l’INC (la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques) et à privilégier les options douces comme les tensioactifs naturels dérivés de l'huile de coco.

 

Quels sont les avantages des shampoings en poudre ?

Les shampoings en poudre offrent eux aussi une certaine praticité (petit contenant). Leurs ingrédients sont généralement plus naturels que la moyenne des shampoings classiques. Versez un peu de poudre dans le creux de votre main : au contact de l'eau, le shampoing va mousser et vous pourrez alors l'appliquer sur votre cuir chevelu par un léger massage. 

 

Utiliser les shampoings secs à bon escient

Pour terminer, s’il n’est pas aussi recommandé pour un usage fréquent que les options précédentes, le shampoing sec est très pratique lorsque vous ne pouvez pas vous laver les cheveux avec de l’eau. Après avoir brossé vos cheveux, il suffit en effet d’appliquer le shampoing sec mèche par mèche, depuis vos racines. Vous devrez alors laisser le shampoing agir une à deux minutes avant de retirer avec une serviette la poudre et le sébum.

 

Shampoing : mode d’emploi

 

Une fois choisi le shampoing le plus adapté à votre type de cheveux et à votre besoin, une fois tranché entre les options liquide, solide, poudre et bio, il ne reste plus qu’à bien appliquer votre shampoing.

 

A quelle fréquence faut-il se laver les cheveux ?

Il est important de ne pas utiliser votre shampoing de façon excessive. En effet, une trop grande utilisation ou une application trop prolongée pourraient avoir un effet contre-productif. La fréquence moyenne recommandée varie de 2 à 3 fois par semaine maximum selon les spécialistes. En complément de votre shampoing, afin de garder un cuir chevelu sain, il est recommandé d'utiliser un soin de type masque au moins une fois par semaine. Tout comme pour le shampoing, le choix du masque doit être adapté à votre nature de cheveux et à votre besoin.

 

Comment bien se laver les cheveux ?

La manière d’appliquer le shampoing n’est pas à négliger. Inutile d’utiliser de grandes quantités de shampoing et de frictionner très fort votre cuir chevelu : il vaut mieux privilégier les moments de la semaine où vous avez davantage de temps devant vous. Cela vous permettra d’allier soin et détente en appliquant le shampoing par un doux et léger massage du cuir chevelu.

 

Attention à l’eau !

Pour terminer, la santé capillaire ne relève pas que du shampoing : votre hygiène de vie est aussi le garant d’un cheveu en pleine forme, de même que la température et la qualité de l’eau. Trop chaude, l’eau risque par exemple d’activer la production de sébum. Il est donc préférable qu’elle soit froide pour activer la circulation sanguine et donner un effet coup de fouet à votre chevelure. Trop calcaire, l’eau peut affecter votre cuir chevelu. Nous vous conseillons donc d’utiliser un dispositif filtrant qui va assainir la qualité de l’eau.