Grossesse : tout savoir sur les pertes vaginales

Pertes vaginales
Body

Si ces pertes vaginales sont normales pendant la grossesse, elles doivent être surveillées pour pouvoir réagir si jamais elles sont la cause d’un problème plus grave. On vous explique tout.

 

Pertes vaginales pendant la grossesse : c’est normal ! 

 

Bonne nouvelle, si vous constatez une augmentation de vos pertes vaginales pendant la grossesse, n’ayez pas peur, cela correspond à un changement normal et un symptôme courant.

 

Pourquoi des pertes vaginales pendant la grossesse ?

 

Dès le premier trimestre de grossesse, et plus précisément à partir de la troisième semaine, vous pouvez constater que vos pertes vaginales (également connues sous l’appellation de « pertes blanches » et plus scientifiquement de leucorrhées) sont plus abondantes, au point d’éventuellement vous donner la sensation d’être « mouillée » en permanence.

 

Leur aspect, en revanche, ne change pas : blanches, jaunâtres ou translucides et inodores. Puis elles se stabilisent durant le deuxième trimestre, avant d’augmenter à nouveau au fur et à mesure que la naissance approche. Ici, leur aspect peut alors être plus liquide.

 

Pourquoi les pertes vaginales sont-elles plus importantes pendant la grossesse ?

 

Plusieurs raisons expliquent ce phénomène. L’augmentation de la circulation sanguine dans la zone pelvienne, qui accélère le renouvellement des cellules de la paroi vaginale, en est l’une des principales. Les cellules ainsi éliminées constituent la majeure partie des pertes vaginales.

 

Deuxième raison, la circulation sanguine augmentant autour de l’utérus, du vagin et de la vulve, engorge la paroi du vagin, ce qui augmente également la production de « pertes blanches ». La circulation ainsi décuplée favorise le développement du placenta et du fœtus.

 

Certaines hormones, œstrogènes et progestérone, sont en augmentation, provoquant aussi la production de mucus, également éliminé dans les pertes vaginales. Enfin, quand la grossesse touche à sa fin, le bouchon muqueux se détache peu à peu du col de l’utérus, puis disparaît sous formes de pertes blanches à son tour. Ces dernières peuvent contenir un peu de sang.

 

Pertes vaginales pendant la grossesse : quand faut-il s’inquiéter ?

 

Plusieurs facteurs doivent être réunis avant d’informer votre médecin gynécologue.

 

Consistance des pertes vaginales à surveiller

Si vos pertes deviennent malodorantes, franchement jaunes ou verdâtres, et d’aspect mousseux ou grumeleux (similaire à du lait caillé), cela signifie probablement que vous souffrez d’une infection.

 

Autre changement à surveiller, si elles deviennent brunâtres ou rosées, cela signifie qu’elles contiennent probablement du sang. Si cette couleur ne succède pas à un rapport sexuel ou à un examen gynécologique quelques jours plus tôt, mieux vaut en faire part à votre médecin sans tarder. Les pertes rosées peuvent aussi vous avertir que la naissance approche…

 

En cas de doute et même si cela vous semble anodin, n’hésitez surtout pas à en parler à votre gynécologue qui pourra vous rassurer : mieux vaut prévenir que guérir !

 

Comment éviter les désagréments liés aux pertes vaginales ?

Si l’augmentation de vos pertes vaginales représente un désagrément au quotidien, plusieurs solutions naturelles existent pour en atténuer les effets, voire les prévenir. A commencer par la toilette intime : privilégiez l’utilisation d’un savon doux et alcalin et évitez les douches vaginales (un conseil à appliquer en dehors de la grossesse, d’ailleurs) susceptibles d’irriter vos muqueuses.

 

Privilégiez aussi la lessive hypoallergénique pour nettoyer votre linge et portez de préférence des sous-vêtements en coton, ces derniers devant être changés tous les jours. Enfin, évitez de porter des protège-slips, à plus forte raison s’ils sont parfumés.

 

On résume… Femmes enceintes, rassurez-vous : des pertes vaginales plus importantes sont normales pendant votre grossesse. Elles le sont plus particulièrement aux premier et dernier trimestres, quand la naissance approche. Il est essentiel de surveiller les caractéristiques de ses pertes vaginales tout au long de sa grossesse. Une odeur désagréable et/ou des couleurs inhabituelles doivent vous alerter : si c’est le cas, parlez-en à votre gynécologue.

Identifiez-vous

Et ainsi, profitez de la totalité de l’expérience Ramsay Services

Ou