Comment se déroule une coloscopie

La coloscopie permet d’examiner le côlon et le rectume afin d’y déceler des pathologies digestives, de réaliser des biopsies ou des soins grâce à un endoscope muni d’une caméra.
Comment se déroule une coloscopie
Body

La coloscopie, un oeil pour explorer votre côlon et votre rectum

 

La coloscopie est un examen qui permet d’observer le côlon et l’extrémité de l’intestin grêle. Grâce à un tube souple muni d’une petite caméra, votre gastro-entérologue va examiner la paroi de votre intestin et déceler d’éventuelles anomalies. On vous explique tout.

 

Pourquoi faire une coloscopie ?

 

La coloscopie sert à observer la paroi interne de la totalité du côlon pour y rechercher des anomalies. C’est un examen qui permet au gastro-entérologue de recueillir des informations très précises. Le médecin peut être amené à réaliser des biopsies, l’ablation de polypes du côlon, ou encore la coagulation de lésions des vaisseaux sanguins.

 

Quand faut-il réaliser une coloscopie ?

 

La coloscopie est prescrite pour des patients qui présenteraient des hémorragies digestives, du sang noir dans les selles, des douleurs abdominales, une constipation récente, ou après un dépistage positif du cancer colorectal.

 

Elle permet aussi le diagnostic des maladies du côlon ou du rectum : polypes, cancer colorectal, maladie de Crohn, rectocolite hémorragique (RCH)... 

 

La coloscopie est réalisée généralement tous les cinq ou dix ans. Les personnes qui présentent un risque familial ou des polypes volumineux pourraient y recourir plus fréquemment.

 

Comment vous préparer au mieux avant la coloscopie ?

 

La préparation est importante pour que votre examen se déroule parfaitement, même si elle peut sembler contraignante.

 

Vous commencez par suivre un régime sans résidu, c’est-à-dire sans fibres alimentaires, pendant 24 à 48 heures avant votre coloscopie. C’est la condition pour que vos intestins soient ensuite complètement débarrassés des matières fécales qui y siégeaient. 

 

Ce régime strict comporte uniquement les aliments conseillés : 

-  bouillons sans légumes 

-  pâtes non complètes 

-  pommes de terre 

- viande et poisson 

- compotes de fruits cuits 

- pain blanc.

 

Pour terminer votre nettoyage interne, vous devrez ensuite boire un liquide de préparation de l’intestin (la “purge”) une à deux fois, la veille et/ou quelques heures avant votre coloscopie, le matin même de l’examen. Une fois que la solution agit, vos intestins se vident rapidement en quelques dizaines de minutes et sans que vous n’éprouviez de douleur.

 

Le jour de l’examen, vous devrez être parfaitement à jeun. Généralement, vous ne mangerez aucun aliment solide six heures avant l’examen. Vous arrêterez de boire trois heures avant. Vous devrez également cesser de fumer, car le tabac augmente les sécrétions gastriques.

 

Comment se déroule la coloscopie ?

 

Pratiquée en chirurgie ambulatoire à l’hôpital ou en clinique, la coloscopie se déroule au bloc opératoire sous anesthésie générale. Vous rencontrerez le médecin anesthésiste huit à dix jours avant la coloscopie. À cette occasion, vous pourrez l’informer de vos traitements actuels, de vos allergies et/ou intolérances.

 

L’examen en tant que tel comporte 9 étapes :

 

  1. Après votre arrivée dans l’établissement, vous rejoignez votre chambre ou un box afin de revêtir votre blouse, votre charlotte et vos chaussons stériles.
  2. Vous serez conduit au bloc opératoire et y recevrez l’anesthésie.
  3. Le gastro-entérologue introduit l’endoscope par l’anus. Afin de déplier les parois de l’intestin pour les observer, il insuffle de l’air grâce à l’endoscope.
  4. À l’aide de la caméra, le gastro-entérologue réalise la consultation de l’intérieur de votre côlon et d’une partie de votre intestin grêle. Il effectue des prélèvements et des soins le cas échéant. 
  5. L’endoscope est retiré délicatement et l’air insufflé est aspiré.
  6. Vous serez conduit en salle de réveil où vous serez sous surveillance. Votre tension artérielle, votre respiration, l’absence de douleurs seront contrôlées durant l’heure qui suit.
  7. Le gastro-entérologue vous fera un compte rendu de ses observations. Quelques jours après l’examen, vous recevrez les résultats des prélèvements qui ont été faits.
  8. Vous regagnez votre chambre ou votre box afin de rester encore sous surveillance quelques heures. Vous y prendrez une collation. Il se peut que vous éprouviez une sensation de ballonnement abdominal si du gaz se trouve encore dans votre tube digestif. Vous l’expulserez par la voie naturelle.
  9. Vous pourrez quitter l’établissement en présence de la personne qui vous accompagne, car vous ne devrez pas conduire en raison de l’anesthésie.

 

Vous pourrez reprendre vos activités professionnelles et sociales sans difficulté dès le lendemain de votre coloscopie. 

 

Et après la coloscopie ?

 

Vous pourrez reprendre une alimentation et une activité normale après votre examen. Vous pourrez éprouver de légères crampes abdominales ou être gêné par les gaz provoqués par l’air insufflé dans votre intestin au cours de l’examen, mais sans gravité.

 

La coloscopie provoque rarement des complications. Les cas de perforation des parois digestives, d’hémorragies, ou de douleurs abdominales, sont exceptionnels. 

 

Certaines personnes craignent des complications infectieuses. Rassurez-vous, la désinfection des endoscopes à l’aide de puissants agents de désinfection est soumise à des règles très strictes. 

Identifiez-vous

Et ainsi, profitez de la totalité de l’expérience Ramsay Services

Ou